Le travail aujourd’hui devient de plus en plus relationnel, les qualités humaines sont privilégiées lors du recrutement (notamment grâce aux soft skills), les inégalités sont souvent soulevées et la parole se libère (par exemple, l’inégalité salariale entre hommes et femmes, les discriminations à l’embauche…).

Le collaborateur d’aujourd’hui et en quête de sens dans son travail ; il est plus exigeant et souhaite que ses efforts soient reconnus. Si reconnaitre un travail de qualité semble être tout naturellement la meilleure solution pour booster la motivation de ses équipes, de nombreux professionnels hésitent encore à montrer leur appréciation. Lorsque l’on parle de reconnaissance au travail, de nombreux exemples nous viennent à l’esprit : une promotion, une augmentation, un compliment mais concrètement, comment l’exprimer auprès du collaborateur ?

La reconnaissance au travail : de quoi s’agit-il ?

Près de 8 collaborateurs sur 10 ont le sentiment de bien travailler et d’être impliqués dans ce qu’ils font, mais seulement la moitié d’entre eux estiment que leur travail est reconnu à sa juste valeur.

La reconnaissance au travail est un échange qui se joue entre plusieurs personnes et qui regroupe la manière dont l’individu perçoit les marques de considération qui lui sont portées par son manager, ses collègues et/ou ses clients ainsi que les attentions que lui-même porte aux autres.

L’impact positif de la reconnaissance au travail :

  • Une augmentation de la productivité des collaborateurs. Nous le savons, l’engagement des collaborateurs est le premier facteur de productivité d’une entreprise (d’où le bon en avant de la marque employeur ces derniers temps). Le manque de reconnaissance serait la première chose qui pourrait nuire à cet engagement. Elle est une façon de booster la motivation et d’augmenter la productivité des collaborateurs.
  • La gratitude renforce le bien-être physique et mental, en réduisant la pression sanguine, en améliorant le système immunitaire… le collaborateur gratifié est mieux équipé pour gérer le stress et ressent moins d’émotions toxiques. 
  • Être coopératif et altruiste est un comportement qui se transmet. Lorsque l’on montre aux personnes qu’elles sont appréciées et que nous avons de la reconnaissance pour ce qu’elles font, elles sont tout simplement plus heureuses au travail ; c’est bon pour leur estime d’elles-mêmes et leur motivation.

Quelques formes de reconnaissance au travail :

  • Mise en avant en interne : qu’il s’agisse de félicitations publiques ou lors d’entretiens individuels dédiés le manager pourra directement mettre en avant le travail et les compétences de son collaborateur.
  • Mise en avant devant des clients ou des partenaires. Afin de renforcer son autonomie et lui prouver toute sa confiance le manager prendra soin de l’identifier et de le recommander auprès de clients et partenaires pour de prochaines missions.
  • Récompenser les comportements en adéquation avec les valeurs de l’entreprise. De plus en plus d’entreprises attribuent des trophées et médailles aux employés jugés exemplaires sur leurs engagements vis-à-vis des valeurs de l’entreprise (mais également sur l’ancienneté, la loyauté ou encore le travail fourni).
  • La gratification pécuniaire. En plus des argumentations régulières du salaire de base, des primes peuvent être versées. Elles récompensent un effort particulier ou un objectif accompli.
  • Les avantages en nature. Une alternative à la gratification pécuniaire, les avantages en nature restent un bon moyen de se sentir remercié pour le travail fourni : bons d’achat, remboursement total des transports, ainsi que des avantages spécifiques qui peuvent être accordés en fonction du domaine d’activité de l’entreprise (abonnements musicaux gratuits, avant-premières de films…).

Pour aller plus loin, la reconnaissance professionnelle nous offre une appartenance à un groupe, elle nous permet de valoriser notre singularité et donne du sens à nos actions.

Pour conclure nous pouvons dire que la reconnaissance devrait être naturellement intégrée dans la culture de l’entreprise et devrait faire partie intégrante de toute organisation du travail. Il s’agit de reconnaitre les personnes en tant que telles, les efforts qu’elles accomplissent, les résultats obtenus, leurs compétences ainsi que leur esprit d’équipe.

Recommended Posts